Centralisez votre veille avec AlertThingy

Alert Thingy est ce genre d’application qui vous rend un grand service quand vous êtes présents sur plusieurs réseaux sociaux : c’est simple, il permet d’en regrouper la plupart dans sa seule interface !

alert-thingy

Suivez tout le monde dans le même client

Il existe des tas de clients pour Twitter, Yammer, Facebook, Flickr, etc… qui permettent de suivre l’actualité de chaque « communauté » directement depuis son ordinateur (merci Air). Ces petits soft sont donc très pratiques vu qu’ils permettent de consulter chaque profil en dehors du site internet. Oui mais voilà, quand on a 36 comptes sur 36 plateformes différentes, ça fait 36 softs à lancer pour pouvoir suivre tout le monde. Bref, ça devient brouillon au bout d’un moment…
Alert Thingy permet justement d’éviter tout ça : il permet de relier tous les comptes dans une seule et même interface, et ce super rapidement (sauf pour Facebook, mais c’est justifié).

Ainsi, après avoir téléchargé le soft, il suffit d’ajouter dans ses « alertes » les différents comptes que l’on souhaite surveiller de près : entre autres, il est donc possible de suivre ses cyberfriends sur Twitter, Facebook, Yammer, Flickr, Huddle, Tumblr, etc… tout en postant quelques updates, textuelles ou graphique (on peut alimenter son compte flickr par simple drag’n drop).

updates

Une petite fenêtre s’ouvre pour mettre à jour son status, et il suffit d’y glisser une image depuis votre ordinateur pour la publier quand c’est possible.

notification

Les updates se font un peu à la manière de Twhirl, une petite notification s’affiche en bas à droite de l’écran. (scoop au passage : Alsacréations se lance dans la formation continue)

Recevoir ses flux RSS… et s’organiser !

Autre fonctionnalité très pratique : AlertThingy sert également d’agrégateur de flux RSS. Vous pouvez donc suivre aussi bien vos amis que vos sites / blogs préféré en quasi temps réel.

Le problème qui se pose est donc le suivant : comment faire pour s’y retrouver ? Flux RSS + réseaux sociaux, ça en fait de l’info ! Et bien tout simplement en créant des « groupes » ; via l’interface, il est possible de regrouper le profil Facebook de Paul, le Twitter de Jacques et le blog de Jean. Vu qu’ils parlent tous les 3 de la même chose, autant les mettre dans un groupe qui aura pour nom « les fermiers ».

actus-web

Ajoutez à cela un moteur de recherche assez poussé pour retrouver rapidement une update ou un contact, et ça devient tout de suite plus sympa à utiliser !

D’autres outils « pratiques » intégrés

Et ce n’est pas tout : AlertThingy intègre également quelques outils plutôt pratiques, comme TinyUrl, Twitter Search, Amazon…

Avec tout ça, si vous êtes encore à la ramasse question veille / buzz, c’est que vous l’aurez cherché !

D’autres sites qui propose le même genre de service

J’ai entendu parlé de Nambu, mais pas encore testé…

Petits tests pour le fun : Lively, le tchat 3d de Google

On a tous plus ou moins entendu parler de Lively : un univers virtuel à la second life mais en moins poussé auquel toutes les personnes bénéficiant d’un compte google peuvent accéder simplement en se loguant avec leurs identifiants habituels.

J’ai testé l’application hier soir, et je dois dire que je trouve ça carrément plus sympa que SL ou IMVU pour deux raisons :

la rapidité de prise en main : une fois qu’on s’est habitué au déplacement en « glissé-déposé » du personnage, et qu’on a compris qu’un simple double clic sur une zone permettait de se téléporter, le reste coule de source : la fabrication de l’avatar, certes encore bien limité malgré les propositions gratuites du « store » externe, est très intuitive, et le style graphique attachant ; le passage d’une room à l’autre est également très facile, il suffit juste de savoir lire ( et merci l’interface épurée de google, toujours aussi efficace !)

Les possibilités offertes par Lively : en tant que simple visiteur, ok c’est pas mal limité aussi ; on se contente de tchatter, de baffer son voisin ou bien encore de danser avec une inconnue. Super, au moins ça a le mérite de nous occuper quelques minutes. Mais là ou je trouve Lively intéressant, c’est dans ce qu’il propose lorsque l’on monte sa propre room : à partir d’un « shell » (une sorte de décors préconstruit), on peut aménager son univers, et, outre poser des meubles ici et là, mettre des liens sur les différents objets, on peut aussi placer une galerie picasa par là, un écran vidéo youtube par ici, et ainsi pouvoir se bâtir un micro-univers autour d’un thème particulier.

Vous allez me dire  » mais qu’est-ce qu’il y a de révolutionnaire là dedans ? Second Life et Imvu font déjà des trucs similaires ! ».

L’interêt est surtout de pouvoir se connecter rapidement à un salon juste avec son identifiant google ( exit les formulaires d’inscription à remplir), l’appli, relativement légère, se lance dans le navigateur et Lively permet même aux créateurs de rooms d’insérer le fruit de leur labeur sur leur propre site internet !

Du coup j’ai décidé de m’en servir pour dynamiser un tantinet le forum que je viens de lancer (http://d00dz.net), histoire de regrouper les membres dans un salon de tchat et pourquoi pas faire des ptites soirées à thème où on pourrait se matter quelques épisodes des contes de la crypte (sisi, sur youtube y’en a !!!)

Certains parlent de Lively comme un outil qui peut être utilisé dans le domaine professionnel, mais l’expérience n’a t-elle pas déjà été tentée avec Second Life par le passé ? Non, Lively est je pense un petit plus à apporter à un site communautaire, à condition de bien savoir s’en servir et d’avoir envie d’animer comme il se doit quelques soirées entre geeks !

La room Lively des d00dz

Tiens, d’ailleurs, pour les quelques membres du forum (et les autres bien sûr, la salle ne sera pas close), je prévois une soirée spéciale Batman pour la sortie du « Dark Knight », avec une rétrospective sur le personnage, des liens vers des sites dédiés au mythe du Joker, avec une bande son reprenant les différentes OST des anciens films, des extraits de comic books et des vidéos choppés par ci par là sur youtube… What else ?!

Pour info, la room est visible ici > La room des D00dz

ou bien encore ici > La room des d00dz en moins beau

à vous de choisir pour faire le tour du proprio ! C’est petit mais je suis déjà en train d’en préparer une plus grande 😉

Facebook se refait une beauté : nouveau design.

Il était temps que facebook change de tête (sans vilain jeu de mot, on est d’accord…)

Depuis peu, on commence à voir à quoi il va bientôt ressembler, et force est de constater que les changements ne sont pas vraiment significatifs, un peu comme si un ado en crise venait de ranger sa chambre…

Le nouveau design de facebook

Zone élargie, 3 colonnes, un wall qui devient l’élément central de l’interface… l’ensemble du design est cependant plus aéré et donc enfin lisible… Avec une mention spéciale pour le publisher (le truc qui permet de mettre son status, ses photos, ses apps, etc… en avant) qui prend un sérieux coup d’ergonomie !

facebook nouvelle version

En gros, l’interface ne change pas radicalement, mais les quelques évolutions le rendent beaucoup plus « user friendly », (vous me direz, on aurait pu difficilement faire pire !)

Pour se rendre compte des changements, autant voir à quoi ça ressemble directement > ça se passe par là :

La nouvelle interface de Facebook

Twine, nouvel outil de veille utilisant le web sémantique.

Twine est une application web qui permet d’organiser et de partager ses informations avec l’ensemble de la communauté qui se greffe autour d’elle, le tout en triant intelligemment l’information collectée après une analyse de ses contenus.

Twine,web semantique et web 3.0

On peut ainsi y déposer des « items » (des liens, des documents textes, des vidéos, des photos, des notes, des mails, etc.), dans des cellules d’informations – les fameux « twines » – qui communiquent entres elles lorsqu’elles ont un thème commun ; on peut ainsi par exemple lancer un twine sur l’utilité des dames pipi : toute personne se joignant à la cellule peut y apporter du contenu (photos révélatrices, vidéos, témoignages …) et Twine va chercher ailleurs si des informations similaires existent pour les mettre en relation, dans le but de disposer d’une base de données conséquente sur ce formidable métier.

Toute information est « taguée » en fonction des mots utilisés pour la décrire, ce qui optimise la recherche faite par mots-clés, par thème, par personne ou encore par lieu ( Twine ayant la prétention de pouvoir différencier tout seul un lieu d’une personne, une personne physique d’une personne morale, etc.).

Twine exploite à fond le principe du « web sémantique » pour parvenir à ses fins, jusqu’à aller puiser de l’information sur d’autres sites (comme le wikipédia) pour la comparer avec la sienne et être sûr de la catégoriser au bon endroit.

Cette application a le mérite de révolutionner la façon dont est organisée l’information sur le web, et si elle fonctionne, risque d’absorber littéralement tous les autres services proposés jusqu’alors…

Pour en savoir un peu plus sur le sujet : l’article paru sur internet-actu.net Twine, le web sémantique va t-il devenir grand public ? et le dossier de presse camembérisé par Jean-Marie Le Ray.

Je me suis « amusé » à créer un twine sur le web francophone ( après recherche, je me suis aperçu qu’il n’y avait pas beaucoup de camemberts sur ce réseau) pour tester l’outil, vous pouvez le retrouver et participer à son développement (après une brève inscription à la beta test) via ce lien : le twine francophone.

Twine Francophone

Je plurk, tu plurk, nous…plurkons ?

J’ai toujours eu du mal à utiliser twitter… Peut être parce que je m’y suis mis tardivement, et que c’était pas mon truc de raconter mon quotidien… (Bon ok, raconter JUSTE sa vie, c’est ne pas prendre en compte tout le potentiel de cet outil, je sais). Bref, j’ai loupé le coche, j’ai essayé de m’y remettre, mais … j’sais pas, l’interface me plait pas, ou y’a un autre truc qui me chagrine, mais j’arrive pas à savoir quoi…

Bon, n’empêche que maintenant, je me rattrape avec Plurk. Qu’est-ce que c’est ? Un twitter-like, mais avec une interface carrément plus funky sous forme de frise chronologique « participative » ; tout le monde y raconte son quotidien, décrit ses émotions, partage ses trouvailles, pousse des coups de gueule…Et tout ceux qui sont « abonnés » au profil peuvent le suivre sur leur propre frise, qui ressemble à une sorte de « chat » next gen, ou l’on peut également insérer des vidéos provenant de youtube et des photos de flickr

Plurk, l'ornithorinque du reseau social

Maintenant la question que je me pose est de savoir comment gérer un gros « carnet » de contacts…Sachant qu’en en ayant juste 10 ma frise est déjà pas mal remplie, je me demande alors comment s’organise l’espace lorsque qu’on suit 500 personnes 😛

En attendant, si vous voulez me suivre, mon profil plurk est le suivant : http://www.plurk.com/user/blwited .

Plurk, un twitter en mieux