La typographie cinétique : l’exemple par les 8 règles de Fight Club.

Vidéo typographique des 8 règles du fight club, présentée par jerryhatt comme un projet expérimental universitaire de typographie cinétique.
Qu’est-ce que la typographie cinétique ? Après une petite recherche (merci google), je suis tombé sur cette définition :

What is Kinetic Typography
Kinetic typography refers to the art and technique of expression with animated text. Similar to the study of traditional typography of designing static typographic forms, kinetic typography focuses on understanding the effect time has on the expression of text. Kinetic typography has demonstrated the ability to add significant emotive content and appeal to expressive text, allowing some of the qualities normally found in film and the spoken word to be added to static text. Kinetic type has been widely and successfully used in film as well as in television and computer-based advertising. Perceptual psychology research on attention, reading performance, and comprehension has indicated that time-based presentation of text can be used effectively to capture and manipulate a viewer’s attention and in some cases improve overall reading performance.

source : http://www.cs.cmu.edu/~johnny/kt/

Pour résumer il s’agit d’une technique bien particulière : solliciter la mémoire visuelle et auditive du spectateur en animant un texte au rythme de son récit à voix haute.
Selon une étude relative à ce sujet, il semblerait que ce genre de pratique de plus en plus répandue au cinéma, sur internet ou dans la pub porte ses fruits : le lecteur-spectateur comprendrait mieux le message diffusé et le retiendrait plus efficacement que s’il s’agissait d’une scène entre acteurs…

La vidéo des 8 règles de fight club est assez significative : si vous ne vous rappelez pas des règles du club avec ça…

Un autre exemple de typographie cinétique en Français : le Houellebecq.